Au-delà de la RPA et de la dématérialisation cognitive des documents : automatisation intelligente mise à l’échelle

December 18, 2019 | By Ryan Bazler

Bienvenue dans le dernier billet de blog de notre série en six parties consacrée aux nouveautés en matière de capture multicanale des documents et de technologie de reconnaissance optique des caractères (Optical Character Recognition, OCR) intelligente.  Nous étudions comment l’intelligence artificielle (IA) a transformé le champ des possibles en mettant les documents et les données à votre service alors qu’ils étaient auparavant perçus comme une charge.


Dans la première partie, nous avons expliqué comment l’automatisation robotisée des processus (Robotic Process Automation, RPA) a marqué un véritable tournant en offrant aux entreprises les moyens de répondre aux problèmes liés aux tâches manuelles centrées sur les données, sans toutefois parvenir à automatiser le traitement des documents de façon efficace. Dans la deuxième partie, nous nous sommes penchés sur l’émergence de la dématérialisation cognitive des documents (Cognitive Document Automation, CDA), qui prend en charge les « tâches intellectuelles » visant à comprendre le sens d’un document ou d’un e-mail, les informations contenues et les actions requises. Dans la troisième partie nous avons approfondi le sujet en indiquant les caractéristiques à rechercher dans une solution CDA. (Pour information : une fonction OCR seule ne suffit pas.) La quatrième partie a abordé la question suivante : comment évaluer la réussite de la CDA ? Enfin, dans la cinquième partie, nous examinons les défis auxquels les clients de la RPA sont confrontés lors de la mise en œuvre des solutions CDA et de l’optimisation de la productivité des utilisateurs.

 

Dans la sixième partie de notre série, nous irons au-delà de la RPA et de la CDA pour identifier les principales composantes de la digitalisation complète des pôles d’activité et des opérations à l’échelle de l’entreprise.

 

Pour opérer une transformation digitale de bout en bout, l’entreprise ne doit pas se contenter de recourir à des technologies comme la dématérialisation cognitive des documents ou la RPA, voire à une combinaison des deux. La RPA et la CDA sont bien entendu indispensables, étant donné que 62 % des processus métier reposent sur des documents et des registres. Ainsi, si une entreprise souhaite inclure un PDF ou un document dans un processus RPA automatisé, elle doit être en capacité d’en capturer le contenu pour le dématérialiser. Mais les choses vont plus loin.

 

Imaginons le scénario suivant : le déploiement de solutions RPA et CDA vous permet de traiter plus rapidement davantage de documents et de données électroniques, d’accélérer les processus métier et d’améliorer la visibilité des informations issues de canaux multiples dans des formats variés. Vous avez réduit le temps nécessaire à la configuration et à la gestion des projets de capture de documents et de données électroniques grâce à l’apprentissage automatique et à la conception visuelle des processus automatisés, sans codage. Par ailleurs, vous avez diminué les opérations manuelles de classification des documents, de séparation des pages et de saisie des données. Vous avez également réduit les tâches répétitives de collecte/saisie/agrégation/migration/intégration de données.

 

Mais quid de la rationalisation des opérations ou de l’amélioration des interactions avec les clients, pendant leur phase d’intégration et tout au long de leur parcours ? Quid du contrôle des performances générales du système ? De l’amélioration de la communication sur mobile et sur d’autres canaux ? Ou encore de l’acquisition d’une visibilité vous permettant de prendre des décisions avisées et de réduire les risques ?

 

Le véritable retour sur investissement de la transformation digitale repose sur l’automatisation complète des opérations métier : de la RPA à l’orchestration des processus, en passant par la capture de contenu, l’intégration des données et l’analyse avancée permettant de prendre des décisions éclairées.

 

S’ils font appel à des éditeurs qui n’offrent que des solutions autonomes, les clients seront un jour ou l’autre confrontés à des difficultés de taille quand ils devront intégrer un ensemble de technologies disparates incapables d’« interagir ». Quelle entreprise souhaiterait être contrainte de recourir à une kyrielle de solutions acquises auprès de divers fournisseurs pour opérer par la suite une mise en œuvre complexe (mais aussi chronophage et coûteuse) en vue d’atteindre ses objectifs ?

 

Dans l’idéal, vous devez opter pour une plateforme intelligente, à la fois ouverte et hautement intégrée, laquelle permet d’automatiser les opérations en fonction des besoins de l’entreprise : aucun partenariat ni aucune intégration produit multi-éditeurs ne sont requis, ce qui signifie qu’aucune dépense supplémentaire n’est à prévoir. Cette approche centrée sur la plateforme regroupe des technologies IA interopérables basées sur des règles qui sont essentielles pour automatiser les opérations métier de bout en bout : capture cognitiveRPAorchestration des processusmobilité et engagement et analyse avancée.

 

Cerise sur le gâteau : vous n’avez pas besoin de remplacer les technologies existantes (si vous disposez déjà d’une solution RPA par exemple). De fait, vous pouvez intégrer de nouvelles fonctionnalités et faire évoluer votre investissement actuel. Cette stratégie élimine une partie des difficultés, tout en délivrant la promesse de la transformation digitale, avec à la clé une hausse de la compétitivité, un retour sur investissement plus rapide et un coût total de possession moindre.

Êtes-vous prêt à lire des témoignages concrets pour trouver l’inspiration ? Pour découvrir comment une plateforme ouverte de technologies IA accélère la transformation digitale et la met à l’échelle des entreprises de divers secteurs, téléchargez les scénarios d’utilisation ci-après : Cinq études de cas dont vous pouvez vous inspirer pour définir votre stratégie d’automatisation intelligente : comment digitaliser vos opérations de bout en bout et étendre l’automatisation à l’échelle de l’entreprise.

Rester informé

Inscrivez-vous à notre flux RSS pour être informé des derniers articles du blog

Souscrire